par Martin Gillard

Couteaux Pliants

Fabrication :
Les lames sont forgées dans de l'acier provenant de dents de rateau faneur (ou
andaineur). L'acier est travaillé et mis en forme à la forge.  Une fois forgée, la lame est laissée à refroidir lentement dans un seau de cendre afin d'éliminer les tensions présentes dans l'acier. Ensuite, les contours de la lame sont affinés une première fois à la bande abrasive et on commence à réaliser une ébauche du tranchant. Une fois cette étape réalisée, la lame est chauffée plusieurs fois au rouge pour donner une texture plus fine à l'acier puis elle est chauffée au jaune et trempée dans l'huile. Après la trempe la lame est cassante. Elle est alors chauffée au four à environ 250°C afin de lui redonner de la souplesse et de la ténacité. La dernière étape consiste alors à finir l'émouture de la lame à la bande abrasive puis à la polir. Les plaquettes de bois sont alors découpées à la forme du manche et misent en forme à la bande abrasive. Elles sont alors rivetée de part et d'autre d'une semelle en bois par des rivets en laiton. La lame est fixée au manche par un axe composé d'une vis en laiton. Le serrage de cette vis permet de régler la facilité d'ouverture et de fermeture du couteau. Celui-ci est alors mis à tremper dans de l'huile de lin pendant plusieurs jours. Après réssuyage de l'huile, le manche est ciré avec un mélange de cire d'abeille et d'huile. Ces couteaux sont de type piémontais. Il n'y a pas de vérouillage de la lame en position ouverte ou fermée, seuls les frottements au niveau de l'axe maintiennent la lame en position. Le doigt prolongeant la lame permet de maintenir celle-ci ouverte lors de l'utilisation car la main vient se placer au dessus.

Entretien :
La lame étant en acier carbone, elle peut s'oxyder. Il ne faut pas mettre les couteaux au lave-vaisselle, ni les laisser tremper dans l'évier. Après lavage à la main il est conseillé de les sécher. La lame du couteau peut être huilé avec de l'huile végétale après lavage pour la protéger de l'oxydation et le bois doit être entretenu régulièrement avec de l'huile, le mélange d'huile et de cire ou de la cire d'antiquaire. Le serrage de la lame peut être effectué par resserage de la vis d'axe (si la vis dépasse elle peut être limée avec une petite lime ou du papier de verre.
Ce site n'est pas un site de vente, les prix sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles d'être modifiés. De plus les objets présentés peuvent déjà avoir été vendus. Merci de votre compréhension.